12977225_216618165381368_886374920730757333_o

C’est devenu une bonne habitude et la tradition a encore été respectée il y a quelques jours au Kindarena de Rouen. Presque à domicile et soutenus par de nombreux supporters, la délégation dieppoise a rendu une belle copie lors du grand événement de la saison de gym acrobatique : les championnats de France avec des objectifs atteints et d’importants motifs de satisfaction.

Organisation sans faille

Aux dires de tous les observateurs, ce fut certainement l’un des plus beaux championnats de France de ces dernières années avec une organisation sans faille et une animation à la hauteur de l’événement. Devant plusieurs milliers de personnes, les groupes dieppois ont répondu aux attentes de Justine Bonhomme, responsable de la section acrobatique du CSMG Dieppe, qui a désormais de plus grandes ambitions. Président délégué du CSMG Dieppe, Guy Roulland était également présent au Kindarena et a pu apprécier le comportement des jeunes Dieppoises.

La compétition a débuté avec le trio jeunesse qui avait déjà rempli sa mission en se qualifiant pour les championnats de France. Aussi, Camille Ridel, Lilou Cauret et Clémence Herpin ont réalisé un beau mouvement et pointaient encore à la troisième place alors qu’il ne restait plus qu’un groupe à passer ; ce fut le groupe gagnant et les Dieppoises ont donc fini au pied du podium.

Place ensuite au trio en lice en National B intermédiaire ; là aussi un seul mouvement à présenter pour Clémence Feray, Pauline Langevin et Marie Doublet et pas plus de pression puisque ce groupe avait le 12e total de points au classement transversal français. Les Dieppoises ont accompli un bon passage qui leur a permis de finir sixième à un dixième seulement du podium. Grâce à ces deux trios, le CSMG Dieppe s’est classé dixième de la coupe des clubs en National B.

Petite déception avec le groupe en lice en National A avenir puisqu’une cinquième place semblait accessible pour Bertille Noël, Léa Bryeux et Blandine Prat, mais une chute a coûté cher au trio qui a été rétrogradé au neuvième rang.

Viser l’Europe la saison prochaine

Un des groupes les plus attendus était logiquement le trio Espoir, avec Manon Lechevallier, Léa Cackowski et Lorenza Yung, qui a tout gagné cette saison. Justine Bonhomme craignait une éventuelle fatigue après la compétition en Espagne, mais il n’en a rien été : « Malgré le stress et un peu de fatigue, les filles ont affiché une grande concentration et elles ont donc décroché le titre qui était visé. Dès le mouvement statique, elles étaient en tête et elles n’ont pas faibli au passage dynamique ; c’était important car derrière, le groupe de Monaco avait progressé et avait peu de points de retard. Je pense que leur expérience en Espagne a été utile pour la confiance. J’ai vu deux porteuses solides mentalement et une voltigeuse, Lorenza, bien entourée. Nos objectifs vont certainement grandir pour ce groupe à l’avenir ». Justine Bonhomme fait ici allusion à la saison prochaine ; elle pense engager ce trio en National A junior, avec la possibilité de viser une qualification pour les championnats d’Europe prévus en Pologne.

Restait enfin le plus haut niveau français avec le trio senior élite ; après deux mouvements, Flavie Cackowski, Laura Lemerre et Alizée Dorson étaient deuxièmes, mais quelques petits détails sur le combiné leur ont fait perdre une place, ce qui reste satisfaisant pour Justine Bonhomme : « Par rapport aux groupes de Rennes et de Talence qui nous devancent, il faut savoir que le groupe dieppois s’entraîne dix heures par semaine avec des bénévoles et les autres pratiquement le double dans des structures adaptées. Les filles ont eu un comportement exemplaire avec un bon état d’esprit remarqué de tous les entraîneurs. Notre club n’était pas parvenu à ce niveau depuis 2008 lorsque je matchais avec Claire Lefebvre ».

Le dimanche, le Kindarena a accueilli le Trophée fédéral pour les catégories découvertes. Le CSMG Dieppe était présent avec deux groupes dont l’objectif était déjà atteint en se retrouvant à Rouen. Le duo, avec Anna Couville et Emilie Blot, finit 30e en découverte 1 tandis que le trio, avec Océane Berthe, Ludivine Guignon et Esther Jaffrezic prend une bonne 14e place en découverte 2.

 Texte : Les informations Dieppoises